L’huilerie et les huiles

Le moulin et l’huilerie sont ouverts tous les vendredis de 9 à 17h. Bienvenue pour découvrir le lieu ou vous procurer de l’huile.

!! Fermeture exceptionnelle les vendredis 1er et 8 décembre !!

Cliquez ici pour découvrir l’huilerie avec le reportage de TV Lux.

Le pressage est réalisé au moyen d’une presse à vis sans fin moderne, entraînée par l’électricité produite par la roue du moulin.

Nous pressons des oléagineux (graines riches en huiles) aussi locaux et bio que possible : huile de cameline, de chanvre, de colza…

Extraction à froid (<40°C), séparation par sédimentation, pas d’additif, pour préserver tout le goût et les nutriments (notamment les fameux omega3).

Conditionnées en petites bouteilles de verre teinté (5 à 10 euros pièce), elles conservent bien 6 mois. Paiement en liquide, pas de bancontact.

Vous pouvez également venir presser vos noix et noisettes.
Celles-ci doivent être préalablement sèches d’eau (les mettre à sécher dans leurs coques 3 mois dans des cagettes ou filets disposés dans un endroit sec et ventilé, sortir au soleil et bien remuer au début pour éviter toute moisissure) et ensuite énoisées (juste avant de venir à l’huilerie pour éviter le rancissement).
Les cerneaux ne doivent pas être complets.
Bien retirer la feuille de bois qui est entre les cerneaux.
Pas besoin de retirer la peau des cerneaux.
Pressage minimum : 1 kg (1 kg de cerneaux de noix donnent entre 0,4 et 0,5 l d’huile).
Prix pour le pressage : 3 €/kg (prix dégressif avec la quantité).
Possibilité de payer le pressage en laissant une partie de votre récolte.
Merci de prendre rendez-vous pour votre pressage (voir onglet Contact).

Petit tour d’horizon des huiles végétales…

Utilisées dans l’alimentation, les cosmétiques, le traitement du bois, la fabrication de savon ou comme carburant, les huiles végétales sont de véritables trésors de la nature, essentiels à notre vie quotidienne.

Les plantes riches en huile s’appellent les oléagineux. En général, c’est l’amande ou la graine du fruit qui contient l’huile. Deux grandes exceptions : l’huile d’olive et l’huile de palme, où c’est la chair du fruit qui donne l’huile.

Historiquement, on employait en Ardenne l’huile de faîne (fruit du hêtre) pour l’alimentation et l’éclairage (huile lampante). Progressivement, avec le développement de l’agriculture, sont apparus les oléagineux des champs : lin, cameline, chanvre, navette, colza…

Ci-dessous un excellent article qui présente les différentes familles d’huiles végétales, leurs vertus et leurs utilisations dans l’alimentation (cliquer sur la photo pour agrandir).

Publicités